PRESENTATION

 

L'alcool : courts rappels

En chimie organique, un alcool (de l'arabe al-khwl, «liquide distillé») est un composé organique dont l'un des carbone est lié à un ou plusieurs groupements hydroxyle (-OH). Il éxiste plusieurs sortes d'alcool, qui sont utilisés dans différents domaines, selon leurs propriétées.

Dans l'industrie chimique, il servent de solvant, réactifs, antigels ou combustibles.

La plupart des alcools sont impropre à la consommation, voir dangereux, comme le methanol qui est toxique et mortel à haute dose.

Certains sont plus connus que d'autres, par exemple, le methanol et l'ethanol qui sont courament utilisé, notament comme combustible.

L'alcool existe depuis toujours et n'a donc pas d'histoire. Cependant selon  des découvertes archéologiques, il a été découvert par l'homme ils y a plusieurs milliers d'année,  à l'âge de l'homme Néolithique (-9 000 avant JC), bien avant l’agriculture et la sédentarisation des peuples voués à la chasse et à la cueillette. Sa découverte est vraisemblablement due à un mauvais stockage de produits alimentaires laissés à la pluie. Il a été onsidéré comme magique pendant des millénaires.

 

 


 

 

A) Les origines de l'alcool

 

L’alcool est l’un des plus anciens produits psycho-actifs. Il est selon les découvertes archéologiques un produit datant d’il y a plusieurs milliers d’années, apparu bien avant la découverte de l’agriculture et la sédentarisation des peuples voués à la chasse et à la cueillette.

 Il apparaît déjà à l'âge de l'homme Néolithique (-9 000 avant JC) en même temps que l'invention de l'agriculture et de la poterie. La découverte de ce produit est vraisemblablement due à un mauvais stockage de produits alimentaires laissés à la pluie. Considéré comme magique pendant des millénaires, cette boisson a été contrôlée et son usage réservé aux pratiques religieuses, divinatoires, médicamenteuses et nutritionnelles... dès -8 000 avant JC. 

Dans l’Egypte ancienne des papyrus décrivent les étapes de fabrication ainsi que l’importance de la production et de la commercialisation de la bière et du vin. On apprend également à cette époque que les boissons fermentées s’auto-purifient, la fermentation éliminant ainsi les germes et les parasites. Les médecins égyptiens s’en serviront pour lutter contre les parasitoses.

 Dans l’Iliade et l’Odyssée d’Homère, on apprend que les Grecs et les Romains connaissaient l’art viticole, mais également l’hydromel c'est à dire la fermentation du miel et la « cervoise » qui est un ancètre de la bière.

 

 

B) Qu'est-ce que l'alcool ?

 

En chimie organique, un alcool est un composé organique dont l'un des carbones (celui-ci étant tétragonal) est lié à un groupement hydroxyle (-OH). Il éxiste plusieurs sortes d'alcool. Les alcools primaires les plus couramment utilisés sont le méthanol et l'éthanol. Ceux-ci sont des combustibles qui peuvent remplacer l'essence et le fioul car ils ont une combustion plus efficaces que ceux-ci et elle ne produit pas de fumées toxiques. Il existe aussi de nombreux alcools secondaires, utilisés dans différents domaines, selon leurs propriétées (l'éthylène glycol par exemple, qui grâce a sa basse température de solidification fait un bon antigel).

Toutes les boissons alcoolisées ou alcooliques contiennent de l’éthanol ( C2H6O ), on parle d'alcool éthilique. La différence entre ces deux boissons est que une boisson est dite alcoolisée lorsque l'alcool provient d'un ajout extérieur, et alcoolique lorsque l'alcool est produit par lui-même, sans ajout.

L'alcool est obtenu de la fermentation de fruits, de légumes ou de céréales  riches en sucre ( il peut ensuite être concentré par distillation ), et intervient dans la composition des boissons alcoolisées : vin, cidre, bière, boissons apéritives, liqueurs... 

Après consommation, il passe en quelques minutes dans le sang, avant d'être véhiculé dans tous les organes, dont le cerveau et le foie. Sa durée d'élimination est indépendante de l'activité physique fournie, ou de la température ambiante, ou de l'habitude de boire.

 


C) Les effets de l'alcool sur le corps humain

 

L’alcool est une substance psycho-active, c’est-à-dire qui modifie l’activité du cerveau. Dans un premier temps, après un verre par exemple, l’alcool détend, désinhibe, euphorise. Parallèlement il amoindrit la perception, diminue les capacités physiques et intellectuelles, perturbe les réflexes, la concentration et la coordination, altère le jugement, diminue la vigilance.

Comme l’alcool est toxique pour l’organisme, il doit être détruit. Le système digestif humain n'étant pas capable de digérer l’alcool (sa molécule passe directement et très rapidement dans le sang sans être transformée par la digestion), c’est le foie qui s’en charge : il parvient à éliminer 10 g d’alcool (environ la quantité contenue dans un verre standard) en une heure environ. 

Les effets de l’alcool sur chacun dépendent d’un certain nombre de facteurs : 

 • à consommation égale, une personne légère aura une alcoolémie (le taux d’alcool dans le sang) plus forte qu’une personne lourde ; 

 • à consommation égale et à poids égal, une femme aura une alcoolémie plus forte qu’un homme ; 

 • l’absence de nourriture dans l’estomac, la fatigue, un mauvais état de santé (un rhume par exemple), la prise simultanée de médicaments ou de cannabis, etc., sont autant d’éléments qui rendent plus forts l’alcoolémie et les effets de l’alcool.

En raison de ses différents effets plus ou moins néfaste sur l'homme, l'alcool est considéré comme dangeureux. C'est pourquoi il subit une multitude de réglementations. 

 

 

D) L'alcool, un produit règlementé

 

L’alcool est une drogue légale dont la production, le commerce, la distribution et la consommation sont réglementés.
Le commerce et la distribution des boissons alcoolisées sont réglementés en France depuis plusieurs siècles, principalement depuis que ces boissons sont taxées par l’Etat.
L’état s’est ensuite préoccupé de l’ordre public en sanctionnant l’ivresse publique depuis 1873.

La publicité des boissons alcoolisées est réglementée depuis 1941. L’alcool au volant est réprimé depuis 1965 et la consommation d’alcool sur les lieux de travail est réglementée pour la première fois en 1973. 

Les différents points importants de la législation de l'alcool :

 La distribution des boissons alcoolisées est régie par le Code du Commerce et l’ancien "Code des débits de boissons et des mesures contre l'alcoolisme" qui a été intégré au Code de la Santé Publique en juin 2000.

 Les boissons sont classées en cinq groupes : 1) Boisson sans alcool 

                                                                        2) Boissons fermentées non distillées

                                                                        3) Boissons fermentées non distillées

                                                                        4) Rhums, tafias, alcools provenant de la distillation

                                                                        5) Toutes les autres boissons alcooliques

 Les étiquettes doivent comporter certaines mentions.

 La fabrication et la vente de certaines boissons alcoolisées au-delà d’une certaine teneur en alcool sont interdites. La fabrication et la vente de l’absinthe sont également interdits. Par exemple les boissons dépassant 45°.

 La distribution de boissons alcooliques dans les distributeurs automatiques est interdite

 La propagande et la publicité, directe ou indirecte, en faveur des boissons alcoolisées sont interdites, elles sont néanmoins autorisées dans un certain nombre de cas précis. 

 L’ivresse publique et manifeste, constatée dans un lieu public, est une contravention de 2ème classe passible d’une amende de 150 euros.

 Pour les gérants de débits de boissons, servir à boire à une personne manifestement ivre est une contravention de 4ème classe passible d’une amende de 750 euros.

 Il est interdit de proposer des boissons alcoolisées aux mineurs de moins de 16 ans. Seuls les vins bières et cidres peuvent être proposés aux mineurs de 16 à 18 ans.

L'alcool et la sécurité routière: 

Le conducteur est en infraction s'il conduit avec un taux d'alcool supérieur ou égal à 0,5 gramme par litre de sang ou 0,25 mg par litre d'air expiré.

Les contrôles et les sanctions possibles :

Vous pouvez être contrôlé dans différents cas mais ce contrôle est obligatoire en cas d'accident corporel ou d'accident grave. Vous pouvez aussi être contrôlé en cas d'accident matériel ou lors d'un simple contrôle routier.

Il existe différents moyens de contrôle : 

L'alcootest ou ballon (Vous soufflez dans un ballon, et l'air expiré traverse un tube contenant un réactif chimique jaune. Si le réactif vire au vert au-delà du repère, il y a présomption d'état alcoolique supérieur à la norme. Dans ce cas, les forces de l'ordre utiliseront un des deux moyens de contrôle incontestable, à savoir la prise de sang ou l'éthylomètreVous soufflez dans un ballon, et l'air expiré traverse un tube contenant un réactif chimique jaune. Si le réactif vire au vert au-delà du repère, il y a présomption d'état alcoolique supérieur à la norme. Dans ce cas, les forces de l'ordre utiliseront un des deux moyens de contrôle incontestable, à savoir la prise de sang ou l'éthylomètre)

L'éthylotest qui lui aussi nécessite d'être confirmé par une prise de sang ou par le test de l'ethylomètre

La prise de sang est un moyen de moins en moins utilisé ce qui amène donc a utilisé l'éthylomètre quand le contrôle au ballon ou à l'éthylotest s'avère positif ce moyen étant un moyen incontestable et qui donne une mesure exact de l'alcool dans le sang en se référant au taux d'alcool en milligramme (mg) par litre d'air expiré.

En fonction des résultats obtenu lors des contrôles les sanctions varies :

Conduire avec un taux d'alcool compris entre 0,5 et 0,79 gramme par litre de sang (ou 0,25 à 0,39 mg par litre d'air expiré) constitue une contravention :

  • amende 750 € maximum
  • retrait de 6 points sur le permis de conduire

Conduire avec un taux d'alcool supérieur ou égal à 0,8 gramme par litre de sang (ou 0,4 mg par litre d'air expiré) constitue un délit :

  • amende 4500 € maximum
  • prison (2 ans, 4 ans en cas d'homicide)
  • suspension ou annulation du permis de conduire
  • peines complémentaires (travail d'intérêt général...)
  • retrait de 6 points sur le permis de conduire.

L'alcool est donc quelque chose de légal mais de très règlementé a cause de ses effets toxiques sur l'homme.

 

 

      _       

page précédente  -   page suivante

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site