Choix du fruit

Des fruits irréprochables et bien mûrs

 

 

 

La qualité d'un alcool de fruits s'élabore exclusivement au niveau de l'arbre fruitier. Le meilleur bouilleur de cru ne pourra, à partir de fruits imparfaits, donc d'une purée médiocre, obtenir un alcool de qualité. Car seul un produit de base suffisamment parfumé produira un alcool fruité. Contrairement aux fruits destinés à la consommation, l'aspect n'a qu'une importance secondaire du moment que la maturité et la saveur du fruit n'en pâtissent pas.

Pour les fruits, on dissocie le moment de la récolte de celui de la consommation. Pour les fruits à noyaux, ces deux périodes coïncident à peu près. Pour les fruits à pépins, spécialement pour les variétés d'hiver, elles peuvent diverger de plusieurs mois. Certaines variétés d'hiver de pommes et de poires n'arrivent à maturité qu'après un stockage prolongé. Une fois cette maturité atteinte, c'est le moment optimal pour mettre en fût et débuter la fermentation.

Les qualités exigées des fruits pour un bon schnaps sont :

  • Une maturité optimale, afin d'obtenir un arôme caractèristique et prononcé typique pour la variété.
  • Si possible, une teneur élevée en sucre pour un bon rendement en alcool.
  • Des fruits tout à fait sains car un fruit pourri n'a pas d'arôme.
  • Des fruits propres car des fruits sales produisent une eau de vie de mauvaise qualité.

Les fruits moisis, abîmés ou verts sont et resteront inutilisables.

Tableau représentant les fruits de saisons:

 

 

 

Attention : il s’agit d’un tableau réalisé à titre indicatif, tous les fruits et légumes n’ont pas été représentés ! Il existe par ailleurs de très nombreuses variétés pour chacun d’entre eux.

Concernant les périodes de production, il peut y avoir quelques variations selon les régions, certaines variétés d’un même fruit pouvant être plus précoces ou plus tardives que les autres.

 

 

English version


The quality of a fruit alcohol is mainly due to quality of the fruit tree. Even the best distiller cannot create a high quality alcohol using poor quality fruits and therefore a poor quality mash. Because only a good enough base product can turn into a fruit alcohol. Unlike consumption fruits, the appearance  of the fruits used to make the alcohol isn’t very important as long as the maturity and flavour of the fruit is not affected.

For fruits, we separate the time of harvest from the moment of consumption. For stone fruits, these two periods coincide pretty much. For pip fruits, especially the winter varieties, they can separated by several months. Some winter varieties of apple and pear reach maturity only after a long storage. Once the fruit has reached maturity, it is time to start the fermentation.

  • Optimal maturity to obtain the characteristic and pronounced aroma of the variety.
  • If possible, a high percentage of sugar for a good yield of alcohol.
  • A healthy fruit, rotten fruit have no flavour.
  • A cleaned fruit, dirty fruits produce a poor quality schnaps

Mouldy, rotten or green fruits are and will remain unusable.

 

 

 

      _       

page précédente  -   page suivante


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×